C'est l'anniversaire d'Anavrin ! À l'occasion, profitez de -25% sur tout le site jusqu'au 05/12

Rencontre avec Elena Falida : le Pilates pour prendre conscience de son corps

Depuis 2016, Elena enseigne le Pilates dans un chaleureux appartement du 16e arrondissement, dont elle a fait son studio. Avant de faire sa connaissance, on aimait déjà son compte instagram @pilatesmovementparis sur lequel on peut retrouver de nombreux tips bien ciblés. Du plus classique au pré-natal en passant par le post-natal, cette maman de deux enfants maîtrise l’art du Pilates pour l’adapter à tous ses élèves sans exception. Aujourd’hui, c’est avec enthousiasme qu’elle nous parle de son parcours et de sa plus grande passion. 

Qui es-tu Elena ? 

Je suis avant tout une inconditionnelle adepte du mouvement, car c’est ce qui m’a toujours convenu pour me libérer de mon stress physique et émotionnel. Je suis originaire de Grèce, j’ai beaucoup voyagé en Europe avant de m’installer à Paris. Et c’est en vivant à Bruxelles, en 2011, que j’ai découvert la magie du Pilates.

Comment es-tu tombée amoureuse du Pilates ? 

Je pense que c’est surtout de la profondeur de cette discipline que je suis tombée amoureuse. Elle représente un challenge perpétuel ponctué d’évolutions et de bienfaits pour tous types de personnes, peu importe leur âge ou leur morphologie. Pour ma part je souffrais de douleurs lombaires quand j’ai commencé à pratiquer le Pilates, et celui-ci m’a permis de m’en débarrasser, m’a appris à me reconnecter à mon corps, et à regagner de l’énergie. Après être devenue maman, j’ai décidé de faire prendre un tournant à ma vie professionnelle en me laissant guider par ma passion. J’ai donc suivi le programme de Peak Pilates aux Pays-Bas où j’ai décroché mon diplôme, puis j’ai commencé à l’enseigner. 

Qu’est ce qui te plait le plus dans ton métier ? 

Je dirais : aider les gens à reprendre conscience de leur corps, s’y sentir bien, et démanteler les fausses idées qu’ils se font du sport. On pense souvent qu’un bon entraînement se jaugera à la douleur que provoqueront les courbatures le lendemain, et bien heureusement c’est complètement faux, surtout avec le Pilates. Ici on est plutôt dans l’optique du « less is more » car on ne se tue pas à l’exercice. En revanche, on effectuera tous les mouvements en conscience pour vraiment travailler les zones voulues. Ce qui permettra de développer une réelle force au lieu de seulement gagner en masse musculaire. Ceci a d’ailleurs été une véritable découverte pour moi car j’ai longtemps eu pour habitude d’épuiser toute mon énergie à la salle de sport. 

Quels sont les véritables bienfaits du Pilates ? 

En renforçant les muscles profonds, dorsaux notamment, et ceux qui nous permettent de nous stabiliser, le Pilates permet de se sentir plus ancré.e et plus aligné.e, avec une meilleure posture au quotidien. Il permet d’adopter certains bons réflexes pour ne pas souffrir des mauvaises positions dans lesquelles on se tient dans la vie de tous les jours, que ce soit au bureau, ou sur une chaise au restaurant. Ce pourquoi je parlais de conscience du corps juste avant. On améliore aussi sa respiration donc son niveau d’énergie, et on peut plus facilement éviter les déséquilibres liés à d’autres pratiques sportives. Typiquement : un golfeur fait travailler ses muscles à l’unilatéral, le Pilates pourra venir rééquilibrer sa silhouette, les joggers eux, sont souvent victimes de douleurs aux genoux, encore une fois le Pilates peut les soulager. 

Cette discipline possède deux visages. Certains le pratiquent par motivation purement esthétique, pour avoir un corps plus tracé. D’autres suivent des cours dans le cadre d’une approche thérapeutique, suite à des consultations avec un kinésithérapeute par exemple, pour maintenir les bienfaits du travail de réajustement déjà effectué, que ce soit au niveau de la nuque, des épaules, ou encore du dos…

Concernant Pilates et grossesse, que peux-tu nous dire ? 

Eh bien, pour l’avoir expérimenté, il est parfois difficile pour le corps d’une femme de supporter toutes les étapes de la grossesse. Le Pilates permet de l’accompagner en l’aidant à s’adapter à cette période de changement, mais représente également une discipline formidable à pratiquer après l’accouchement pour retrouver sa silhouette. Dans ce cas-là on misera sur des exercices basés sur la souplesse et la tonicité, en partie pour rééduquer le périnée et faire travailler la ceinture abdominale. 

C’est Joseph Pilates lui-même qui t’inspire, comment adaptes-tu sa méthode traditionnelle à ton enseignement ?

Ayant été dans la communication avant ma reconversion professionnelle, je suis très à l’écoute, j’aime apporter une certaine clarté quant aux exercices que je suggère, avec bienveillance et précision. Je puise donc dans la technique originale de Joseph Pilates lui-même, qui est différente de la méthode contemporaine, en l’adaptant aux besoins et objectifs de mes clients grâce à des variations de séquences. Qui plus est, j’aime fournir un accompagnement presque sur-mesure, donc mes cours se font généralement en petits groupes. En revanche, mon objectif est le même pour tout le monde : proposer des cours aussi rafraîchissants pour le corps que pour l’esprit. 

Pour terminer, quel conseil d’experte donnerais-tu à un.e débutant.e ? 

De ne pas tirer de conclusion hâtive quant au Pilates après seulement une séance, mais de lui laisser le temps de déployer ses bienfaits. Et pour ça, de surtout trouver un studio et un professeur avec qui il ou elle partagera un bon feeling. 

[]