MINI BOUGIE OFFERTE DE VOTRE CHOIX DÈS 80€ D'ACHATS

Rencontre avec Lila Rhiyourhi : la spiritualité au service de votre bien-être

Et si le monde spirituel pouvait nous donner un coup de pouce pour nous sentir mieux ? Nous sommes partis à la rencontre de Lila Rhiyourhi, magnétiseuse, guérisseuse spirit, et médium. Un triptyque de dons qui lui valent une belle renommée puisqu'elle les met au service du bien-être des autres depuis plus de 20 ans. Aujourd'hui auteure de plusieurs Best-sellers, elle nous délivre les secrets du monde spirituel qui nous entoure, nous explique comment fonctionne l'ancrage, ou encore comment prendre soin de son taux vibratoire...

Lila, qui es-tu ?

J’ai grandi dans une famille de guérisseurs dont je suis la petite dernière, la 8ème enfant. J’ai évolué dans un monde où le paranormal était normal : où faire une guérison, une voyance, avoir une vision … C’était normal ! J’ai tout appris avec mes spirits. En tant que médium, la plus grande aide que je puisse avoir au quotidien m’est donnée par eux : les personnes autour de moi qui sont décédées, ou d’autres sur certains plans qui sont là au près de moi.

Tes spirits t’ont-ils permis de développer tes dons au fur et à mesure ?

C’est dons, je les ai depuis ma naissance et j’ai toujours communiqué avec mes spirits ! Je ne fais que transmettre les informations qu’ils me donnent. Les éditions LeDuc m’ont permis d’écrire plusieurs livres, ce qui m’a donné la chance de mon coté, de transmettre des prières et des protocoles à utiliser pour se nettoyer énergétiquement soi, et son environnement aussi. Enfin être autonome. Puisque notre corps est vibrations et fréquences, cette autonomie je la propose dans Protection et purification énergétiques afin d’aider mes lecteurs à élever leur taux vibratoire eux-même. Dans un autre de mes ouvrages, Secrets de guérisseuse, je consacre un chapitre à de nombreuses maladies, avec les prières à faire pour les transmuter. Plus j’ai donné mes prières, et plus j’en ai reçu. J’aimerais, sans être trop idéaliste que dans le monde de demain, on puisse utiliser l’énergie naturellement pour soigner, car les vibrations sont là pour nous aider. Qu’on apprenne à nos enfants à voir le monde différemment pour entrer dans un futur plus agréable.

Comment ? Puisque tous les gens n’ont pas forcément conscience de l’équilibre qu’il existe entre le monde spirituel et le monde matériel.

Ces deux mondes existent bel et bien, malheureusement nous vivons à une époque où les gens, malgré beaucoup d’explications, n’ont pas confiance en leur capacité d’auto-guérison, et d’autant plus liées à la spiritualité. Surtout à cause des dogmes très forts mis en place par notre société. J’ai par exemple des élèves, qui parviennent à déplacer des objets sans les toucher, ou encore soigner avec l’énergie, et qui après se regardent en se disant « Mais comment ai-je réussi ? »

Donc selon toi, tout le monde possède la capacité de guérir les autres ?

Bien sûr, c’est même un droit acquis de naissance, et certains en ont conscience mais ne savent pas s’en servir. Le problème est que nous vivons dans une société qui a détourné notre attention sur d’autres choses. Qui ne nous a ni permis de grandir avec, ni de faire confiance à notre propre force.

Tes livres sont alors un outil d’accompagnement pour apprendre à développer ses capacités de protection énergétique ?

En effet, j’ai écrit plusieurs livres : Vous aussi vous êtes médium ! , Vous aussi vous êtes magnétiseur ! … Et j’ai eu beaucoup de retour car les gens l’utilisent et voient leur quotidien changer. Il ne faut pas prendre seulement soin de nos corps énergétiques à nous, mais également de l’énergie qui circule dans notre lieu de vie. On peut ensuite accéder à une amélioration de la santé, et dans son travail par exemple.

Pour toi il est donc important de maintenir un bon taux vibratoire, pourquoi et comment y parvenir ?

Avec un taux vibratoire bas, on est amenés à être fatigués, à tomber malade plus facilement, à être affaibli de manière générale. Lorsque les vibrations qu’on dégage, qui sont dans nos cellules, ne sont pas élevées, il faut les nourrir. On pense évidemment à se nourrir correctement avec le bol alimentaire, en se créant une sorte d’homéostasie parfaite pour être en bonne santé, mais on oublie de nourrir son corps différemment : avec le soleil, des rituels, en plus d’une alimentation vivante et biologique… L’organisme gère complètement différemment les produits industriels et les produits bio par exemple.

Pour faire simple : plus notre taux vibratoire est élevé, plus on est amené à faire de belles choses. Dans un état triste, nos vibrations sont basses. En joie : c’est l’inverse, on aura un regain d’énergie, on sera disposé à faire des projets etc… C’est une logique. Avoir de bonnes vibrations : c’est savoir se nettoyer. On peut même absorber les miasmes énergétiques des autres, en voyant des choses négatives autour de soi par exemple, en plus des bagages karmiques qu’on transporte déjà. Il faut nourrir son regard et son coeur de belles fréquences afin de vibrer nous aussi sur les mêmes. Nourrir ses vibrations c’est une base, après il y a les méditations pour atteindre un certain niveau de conscience, de responsabilité, ce qui permet de porter un autre regard sur le monde.

Comment parvenir à adopter cet état d’esprit ?

Avec tous ces processus, le cerveau a besoin d’être reconditionné pour comprendre. Il suffit de s’y plonger une bonne fois pour toutes, voilà pourquoi j’invite les personnes ayant des jeunes enfants à leur apprendre à observer le monde différemment, à se faire une expérience différente de la vie. Tout simplement car le cerveau n’arrive pas à voir ce que le coeur voit. J’ai pu soigner des gens handicapés qui se sont retrouvés debout et n’arrivaient pas à croire qu’ils étaient en train de marcher. Je travaille même avec des hôpitaux sur des cas de brûlures : quand les infirmières annoncent aux patients qu’ils ont cicatrisé, sans avoir reçu de soin particulier, de crème etc, mais seulement grâce à mes services de guérisseuse, ils ne veulent pas le croire et sont persuadés qu’on les a soigné avec un médicament à leur insu.

Dans ce cas comment embrasser le matériel et le spirituel de manière équilibrée ?

Dans les cours que je donne, j’apprend des techniques d’ancrage qui dénotent un peu de celles qu’on peut retrouver aujourd’hui. La plupart du temps les gens s’ancrent en misant tout sur la terre. Mais on ne se rend pas compte que la terre a emmagasiné beaucoup d’énergies négatives, et bouge sans cesse. En s’ancrant à elle, ce sont ses énergies qu’on absorbe. De mon coté l’ancrage qui, selon ce que je vois dans mon entourage, fonctionne bien ne se limite pas à celui-ci. Il faut prendre en compte tous les autres éléments dans ses rituels. En s’ancrant seulement à la terre, il est impossible d’être en communion avec le reste.
Certains thérapeutes ont un problème récurrent avec leurs patients : l’ancrage au niveau du bas du corps qui est très bien établi, et le haut complètement perturbé énergétiquement. C’est en se concentrant sur tous les éléments qu’on parvient à ressentir l’unité et surtout à avoir confiance en soi.

Comment fonctionnent les cercles de guérison que tu mets en place ?

Ce sont des cercles de soin, où j’invite les personnes en groupe, je les mets en méditation, et je leur donne un grand 8 dans les mains, l’un des outils que j’ai créé. Certains accèdent à la transe direct en le touchant, c’est génial. Je leur demande de fermer les yeux. Je scanne la personne, et en général l’information à traiter me vient tout de suite de mes spirits. Donc c’est ce que soigne en priorité puis je monte en crescendo avec le reste.

Après ce n’est pas qu’une guérison physique c’est aussi spirituel, psychologique et émotionnel. Je ne gère pas forcement tout car se sont mes spirits qui soignent à travers moi. La seule indication au préalable que je donne aux gens 24H avant les soins, est de ne pas manger de produits issus des animaux, ni de boire d’alcool, ni d’avoir de relation sexuelle… Un protocole important car il peut arriver qu’il faille travailler sur l’ADN, le sang, de la personne. L’essentiel est que durant le soin je puisse travailler uniquement sur ses propres vibrations, qu’elles ne soient pas mêlées à d’autres, surtout celles d’un animal mort. Ça risque d’empiéter sur la guérison, et c’est un protocole que moi-même je dois suivre en période de soin pour guérir efficacement.

Après chacun est libre de faire ce qu’il veut, c’est un choix. Pour le coup, je conçois que ce ne soit pas facile ! Faire attention à son corps et ses énergies c’est un style de vie, mais il faut aussi savoir se faire plaisir de temps en temps, que ce soit avec de la nourriture, un verre de vin…

Tu viens de sortir un nouveau livre : Purification et protection énergétiques. Si tu devais donner un conseil à nos lecteurs pour libérer leurs énergies quel serait-il ?

Prendre quelques instant pour se poser, écouter ce qui résonne en eux, et laisser leur corps agir pour eux. Prêter attention aux signaux qu’il leur envoie en se connectant à l’énergie universelle, l’amour inconditionnel, peu importe ce que ca symbolise chez chacun … La plupart du temps notre corps nous dit ce qu’on a, et si on l’écoute, il peut nous guider vers ce qui est censé nous aider. Justement dans ce livre, je donne plein d’indications sur les rituels à effectuer, avec les bougies, pierres, huiles etc dont il faut se servir. Comment interagir avec la lune … C’est un accompagnement global avec des conseils pour s’ancrer, se nettoyer, savoir à quel moment faire des rituels, s’aligner energétiquement avec toutes les facettes de sa vie…

Il existe de belles fréquences et de belles énergies autour de nous alors autant s’en servir !

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez un code promo de -10% valable sur votre première commande

Nos produits

[]